Les soirées de Blauzac 2016:

soirées blauzac 2016

 

 

 

_DSC4965

trio Paquito - soirées blauzacle Bing Bang Blauzac regroupe des musiciens de tout âge- apéro concertAffluence aux soirées de Blauzac 2015

 

Pour tous renseignements veuillez contacter:

 FRATI ROBERT – 09 62 30 12 87 – robert@soireesdeblauzac.com

Les Soirées de Blauzac

Année 2015:

L’association ‘Les Soirées de Blauzac’ a été créée en 2012 pour organiser un festival de jazz de plein air le premier week-end du juillet et pour proposer quelques concerts en hiver. L’association compte 175 membres en 2015.

En mars dernier, l’association a programmé un récital de piano classique sous le titre “Intuitions”. Ce concert exceptionnel et gratuit donné par le pianiste Pascal Lerebours nous a enchantés en nous proposant ses propres compositions et des classiques.

Le Blauzac Big Band – le BBB, créé lui aussi en 2012 à l’initiative de Bernard Anthérieu (membre du bureau et musicien dans le Hot Antic Jazz Band), est composé de musiciens de tous âges habitant le village. Ils ont travaillé toute l’année sous la direction de Bernard pour animer les apéros jazz de midi pendant le festival.

La 4ème édition du festival Jazz à Blauzac a été marquée par une météo idéale (très appréciée après l’été 2014). Les spectateurs se sont pressés en grand nombre, souvent pour les 3 soirées.

La programmation, très variée, commençait avec Banana’n’Jug, et finissait par Louis Prima Forever. Elle proposait un hommage à Count Basie, dirigé de main de maître par le nîmois Raphaël Lemonnier et rendu magique par la chanteuse Tricia Evy, un clin d’œil local avec les Tontons d’Accord; le Septet Trio + 1, l’extraordinaire trio manouche de Paquito Lorier, sans oublier le magnifique groupe biterrois, le BRBB, pour un hommage à Otis Redding.

Difficile, dans cette moisson 2015, de choisir un « best of » mais il est vrai que des moments d’émotion et de magie resteront gravés dans les mémoires: la virtuosité du groupe de Raphael Lemonnier, et Tricia Evy, une déesse à la voix de velours, l’énergie du chanteur Mike Louvila du BRBB dont l’interprétation des tubes “immortels » d’Otis Redding a enchanté le public, finalement debout, chantant et dansant. On n’oubliera pas non plus le concert apéro jazz du samedi, avec la participation imprévue des musiciens et de Tricia Evy. Une chance inouïe pour les musiciens et pour Fiona, la toute jeune chanteuse du BBB. On se rappellera toujours de la panne d’électricité générale en fin de concert dimanche et de l’interprétation impromptue, sans amplification mais avec l’éclairage des téléphones, de ‘Silent Night’, avant le retour du courant au grand dam du public qui aurait bien aimé que ça se prolonge un peu – mais au grand soulagement des organisateurs ! Combien de souvenirs et de sourires pendant ces trois jours.

On ne manquera pas de citer l’expo de peinture et de sculpture d’Arlette Quéfelec et de Colette Bécamel, artistes et amies Blauzacoises de longue date, qui ont pu dialoguer avec le public, et bien sûr vendre leurs œuvres.

Grâce aux efforts de tous (bureau, adhérents, bénévoles, spectateurs, municipalité, CCU, partenaires …) l’association a réussi à équilibrer les comptes et sort de ce mois de juillet renforcée dans la détermination à résoudre l’équation difficile qu’est l’association de prix d’entrée attractifs, d’un contenu de grande qualité et d’une ambition permanente à faire toujours mieux. Pas simple pourtant !

Il faut enfin rappeler, – on ne le fait jamais assez – que ce festival ne peut se tenir que grâce au travail assidu de tous les bénévoles de Blauzac, des chauffeurs qui font des va et vient incessants, des hébergeurs qui ouvrent leur porte aux artistes, des techniciens du son (membres de l’association). On mentionnera aussi le support constant de l’équipe municipale, des deux bars restaurants : Le Central et Le Progrès – qui offrent les animations du midi et les repas des musiciens, celui de la communauté catholique, l’aide des sponsors…. Tous travaillant en équipe pour offrir au public le meilleur spectacle possible. A noter enfin que le bureau travaille déjà avec enthousiasme sur le programme 2016 pour fêter notre 5ème anniversaire !

 

 

Les soirées de Blauzac 2014:

 

Dernière minute:

L’Association Les Soirées de Blauzac est heureuse et fière de vous annoncer sa labellisation par le Pont du Gard, dans le cadre du 30ème anniversaire de sa présence au Patrimoine Mondial, parrainé par l’UNESCO. Cette reconnaissance, qui va accroître sans aucun doute notre visibilité spontanée, doit être partagée par tous ceux qui œuvrent depuis 4 ans à l’émergence d’un festival populaire de qualité: le bureau, les bénévoles, la municipalité, et naturellement les artistes eux-mêmes. Jazz à Blauzac, qui aura lieu les 3, 4 et 5 Juillet, mettra tout en œuvre pour faire honneur à cette distinction.


L’association « Les Soirées de Blauzac », a été créée en 2012, par un groupe de bénévoles, résidants à Blauzac et enthousiastes de musiques en tous genres, elle produit des spectacles musicaux. L’objectif essentiel de l’association est de créer et de pérenniser un festival de jazz en plein air sur la  place de l’église du village. En hiver, l’association produit des concerts classiques gratuits dans l’église de Blauzac. Les Soirées de Blauzac se sont fixé comme l’un de leurs objectifs principaux de s’assurer que les spectacles soient accessibles à tous et, à cette fin, a mis en place une politique d’adhésions et de sponsoring permettant d’équilibrer les comptes. Elle estime également fondamental d’impliquer la population du village, et en particulier les élèves de l’école de musique et les commerçants, dans ses actions.

Compte rendu de l’année 2014:

Nous avons baptisé ‘Jazz à Blauzac’ notre nouveau « label » depuis cette année, avec un festival très international. Nous avons en effet accueilli des artistes du Canada, États Unis, Italie, Suisse Allemagne et, bien sûr, de France !Comme les années précédentes le festival a proposé des contenus musicaux très variés autour d’une musique toujours accessible et très festive : Swing, Rumba, New Orléans, Jazz Manouche, Jazz des Années 30 aux années 50… Deux concerts, et donc deux groupes différents, se succédaient chaque soir sur la scène principale – et même 3 le samedi!

  Cette année, le festival a dû faire face à plusieurs challenges : la première soirée, le vendredi, nos espoirs furent presque douchés par une très mauvaise météo et par un match de Coupe du Monde où la France bataillait pour une place qualificative. A 18 heures la pluie a eu la bonne idée de s’interrompre et les bénévoles sont apparus comme par magie pour ranger et sécher les 400 chaises pendant que le Président de l’association, Robert Frati, répondait en direct aux questions de FR3. Quelques chaises sont restées inoccupées mais, compte tenu des circonstances, les spectateurs étaient plus nombreux qu’espéré. Ils ont plébiscité un jeune groupe de jazz manouche du Canada, TchaBadjo et en deuxième partie ont pu apprécier la formation parisienne, Les Rois de Foxtrot qui reproduisait le son des Années Folles et des premiers Big Bands.

    Samedi soir avec le retour du beau temps nous avons pu découvrir le spectacle Claudio and Friends qui a occupé la scène pour toute la soirée. Concert exceptionnel en 3 parties, ( Manouche, Swing et Rumba) , qui ont bien mérité la standing ovation qui a clôturé leur prestation. Claudio Della Corte, italien d’origine, mais blauzacois pendant quelques mois, a enthousiasmé les spectateurs avec le rythme, l’énergie et la précision de ses solos de guitare. Il était accompagné sur scène par 5 autres musiciens, dont le fabuleux trompettiste Olivier Dullion. C’est pourtant un jeune invité qui fut LA surprise du festival : il s’agit d’un jeune guitariste manouche âgé de 13 ans dont la dextérité et rapidité à la guitare ont ébloui le public – une future star de la scène blauzacoise? Dimanche soir, retour de la pluie (et du stress) la place de l’église a accueilli sous une pluie fine, le groupe très international  » The Martin Seck All Stars ». Martin, un » cousin germain » déjà bien connu sur la scène de Blauzac, accompagné par ses amis suisses et italiens, a chassé la pluie et les nuages avec son énergie, sa musicalité, son humour et sa virtuosité. Vint le tour de la délicieuse Nicolle Rochelle – chanteuse et danseuse américaine – accompagnée par le fameux chanteur et pianiste Julien Bruneteau. Nicolle a enchanté les festivaliers jusqu’à 23h quand la pluie a inondé la scène. Tout le monde a bien tenté de continuer et de braver les éléments – y compris les spectateurs qui se protégeaient avec leurs chaises ! Mais il a fallu se rendre à l’évidence et abandonner avant la fin ! Ce fut donc avec regret que le festival fut abrégé et que le spectacle s’est arrêté une demi-heure plus tôt que prévu… Pourtant, les nombreux commentaires reçus, nous ont convaincus que cette soirée va rester gravée dans les mémoires des festivaliers pour la qualité de la musique et le déluge !

   Nous devons aussi mentionner l’exposition de l’artiste-peintre blauzacoise, Sylvie Roussel-Méric, qui a attiré et émerveillé beaucoup de monde pendant toute la durée du festival, l’équipe du bar du festival qui a fourni boissons et sandwiches avec le sourire et notre premier master class le samedi.

Samedi et dimanche midi, la rue de l’Hôtel de Ville s’est transformée en rue du Jazz, avec des concerts gratuits en collaboration avec le bar du Progrès. Environ 300 personnes y ont assisté, et l’ordre du jour était simple : la fête. Samedi midi, les musiciens du Tcha Badjo rejoints par le Blauzac Big Band, sous la tutelle de Bernard Anthérieu, ont animé la session. Le BBB, composée de musiciens de tous âges habitant le village, et maintenant dans sa troisième année, a rencontré un énorme succès. Le dimanche, nous avons retrouvé avec bonheur quelques musiciens de Hot Antic Jazz Band, qui ont accompagné le BBB, à nouveau mis à contribution, pour un midi très festif.

 Grâce aux efforts de tous (bureau, adhérents, bénévoles, spectateurs, municipalité, CCU, partenaires …) l’association a réussi à équilibrer les comptes et sort de ce mois de juillet renforcée dans la détermination à résoudre l’équation difficile qu’est l’association de prix d’entrée attractifs, d’un contenu de grande qualité et d’une ambition permanente à faire toujours mieux. Dans cette optique on peut citer le concert gratuit du 5 novembre dans l’église par la compagnie Swing’Hommes. Un concert humoristico-pédagogico-interactif à base de leurs deux premiers spectacles: « Beethoven, ce Manouche » et « Satané Mozart ». L’une des révélations du festival d’Avignon, Swing Hommes nous a offert un spectacle jubilatoire !

A noter enfin que le bureau travaille déjà avec enthousiasme sur le programme 2015 qui réservera, comme de bien entendu, son lot de surprises.

Un dernier mot pour dire que les adhérents et les bénévoles sont essentiels à l’existence même de ce projet, et les nouveaux volontaires sont toujours bienvenus.

Pour plus d’information : www.soireesdeblauzac.com